Manifestation du 22/09/2012 place de la Concorde : Question d’actualité

Notre question s’adresse à M. le Préfet de police de Paris.

Grâce au dispositif mis en place par la Préfecture de police sous votre autorité et au sens des responsabilités des représentants de la communauté musulmane, à commencer par le recteur de la Grande mosquée de Paris, nous pouvons nous féliciter que la journée du 22 septembre n’ait pas connu les débordements voulus par certains provocateurs extrémistes. Néanmoins, la gestion des événements qui se sont déroulés le 15 septembre dernier dans le 8e arrondissement, entre la place de la Concorde et la place Beauvau, suite à des appels de fondamentalistes religieux à manifester devant l’ambassade des Etats-Unis, a été mise en cause et reste à ce jour confuse et imprécise. Visiblement, un événement a été créé sur le réseau social Facebook dès le 12 septembre, soit trois jours avant la manifestation, et a été repéré par les services de renseignements. Selon une source policière interrogée par l’hebdomadaire « L’Express », que je mets donc au conditionnel, la situation aurait, par instants, été « très chaude devant la Grille du Coq du palais de l’Elysée ». Rappelons au passage qu’il s’agissait du week-end des journées du patrimoine, où de nombreux Parisiens et touristes avaient accès à l’Elysée et au ministère de l’Intérieur, place Beauvau. D’après la même source, « un petit groupe de manifestants très déterminés a pu s’approcher dangereusement de cette voie d’accès au palais. Un policier affecté à la surveillance de cette entrée hautement symbolique a été blessé à une jambe par un jet de pierres. Au total, six policiers ont été légèrement blessés au cours de l’après-midi ». On connaît la symbolique de la place de la Concorde dans l’histoire des manifestations parisiennes. Je crois, par contre, me souvenir que lors des précédentes manifestations d’hostilité aux Etats-Unis, notamment lors de la guerre en Irak, une protection efficace avait été mise en place à l’aide de grilles amovibles. Peut-être aurait-on pu procéder de même devant une menace sérieuse de débordement, de surcroît annoncée sur Internet. Monsieur le Préfet, tout en constatant que, samedi dernier, force est restée à la loi, nous avons quelques questions sur lesquelles les Parisiens aimeraient avoir des précisions. Premièrement, n’y a-t-il pas eu sous-estimation du danger potentiel de cette manifestation annoncée sur le net, mais évidemment non déclarée ? Y a-t-il vraiment eu des échauffourées à proximité immédiate de l’Elysée ? Pouvez-vous expliquer aux élus parisiens les mesures que vous comptez prendre pour éviter, à l’avenir, ce type de débordements qui peuvent avoir des conséquences graves pour la sécurité des personnes et des biens ? Merci, Monsieur le Préfet de police, de nous éclairer et de nous rassurer, car nous connaissons, par ailleurs, les qualités et le savoir-faire de vos services auxquels nous rendons encore une fois hommage pour la journée du 22 septembre.

Publicités
À propos

Conseiller de Paris, délégué auprès du Maire du XVIème arrondissement, chargé des affaires européennes et internationales, Vice-Président du Groupe UDI-MoDem au Conseil de Paris, Vice-Président du Groupe UDI à la Métropole du Grand Paris

Tagged with:
Publié dans Récentes interventions au Conseil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Twitter : Alternative_16e

Rejoignez 1 573 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :