Réponse du Préfet de Police à ma question posée Lundi 22 Avril

 

M. LE PRÉFET DE POLICE. – Monsieur le Maire, Monsieur le Conseiller, votre question, Monsieur le Conseiller, porte sur l’évolution de la délinquance à Paris depuis le début de l’année 2013.

J’y répondrai à travers deux séries de remarques.

La première, qui sera assez rapide, parce que j’en ai déjà parlé, porte sur les questions de méthode.

Depuis le mois de novembre 2012, et c’est une nouveauté, l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales rend publique l’évolution de la délinquance par département sur une base mensuelle. Il n’existait plus de base mensuelle depuis quelques années et l’O.N.D.R.P. a répondu à cette absence, mais, dans le même temps, l’O.N.D.R.P. met régulièrement en garde contre la très faible pertinence des comparaisons sur des courtes périodes. Vous avez rappelé certaines évolutions, citant quelques chiffres, mais une analyse des évolutions d’un mois à l’autre constitue ces cinq dernières années, particulièrement erratiques, confirme la nécessaire prudence avec laquelle ces données doivent être analysées.

Au-delà, d’ailleurs, de ces réserves méthodologiques nationales qui valent pour toute la France, j’ai déjà eu l’occasion d’indiquer que dans l’agglomération parisienne, et en particulier à Paris, le nombre de délits enregistrés au début de l’année 2012 avait donné lieu à une minoration.

Pour ces deux raisons, toute comparaison de mois à mois est, par hypothèse, à prendre avec précaution en ce début d’année 2013. Une analyse sérieuse en matière de délinquance ne peut être conduite que sur une période de temps significative, et donc annuelle.

J’en viens maintenant à l’analyse de ces résultats, avec les réserves que je viens de faire, du premier trimestre 2013, pour tenter de répondre à votre question qui est une vraie question de fond.

Depuis le début de l’année, deux tendances principales peuvent être signalées.

D’abord, une diminution significative du nombre des atteintes aux personnes, la baisse des violences physiques étant continue durant les trois premiers mois de l’année.

Après plusieurs années de hausse tendancielle, la tendance observée en 2012 se poursuit. Ce point mérite, il me semble, d’être également mentionné, Monsieur le Conseiller, tout comme, d’ailleurs, mérite d’être signalée la diminution du nombre de mineurs mis en cause par les services de police.

La deuxième tendance à l’œuvre est effectivement, comme vous venez de le rappeler, l’augmentation des atteintes aux biens, qui se traduit surtout par une progression du nombre de cambriolages et de vols à la tire dans les réseaux de transports ou sur certains sites de la Capitale, notamment les plus touristiques.

Chacune de ces tendances a donné lieu à une analyse et à la mise en œuvre d’un plan d’action spécifique.

En matière de lutte contre les cambriolages d’abord, un nouveau plan d’action est entré en vigueur au début du mois de mars. Il poursuit trois objectifs essentiels. Le premier concerne le recours accru à la vidéoprotection et à la prévention, avec des prises de contact avec les bailleurs, les gardiens d’immeubles, les commerçants. Bien que les cambriolages sur les lieux commerciaux soient pratiquement stables, l’augmentation des cambriolages concerne les habitations principales.

Le second axe du plan repose sur une occupation accrue de l’espace public à partir d’une analyse cartographique des lieux et des créneaux horaires de commission des cambriolages. Sur le terrain, les BAC parisiennes se sont vu assigner la lutte contre les cambriolages comme leur priorité numéro 1. Dans chaque district, des effectifs sont désormais dédiés à ce type de délinquance.

Ce renforcement de la présence semble porter ses fruits, puisque pour la seule semaine du 8 au 16 avril, par exemple, c’est 16 individus qui ont été interpellés en flagrant délit de cambriolage à Paris.

Cette action de voie publique est complémentaire, et c’est le troisième axe du plan d’action, de celles conduites par les équipes de police judiciaire et celles de police technique et scientifique. Pour identifier et démanteler les réseaux, dont la majeure partie opère depuis l’extérieur de la capitale, le travail de synthèse, de regroupement des sommaires va être encore approfondi.

Enfin, une partie des cambrioleurs interpellés étant en situation irrégulière sur le territoire français, j’ai demandé que soit accentuée, au travers d’opérations spécifiques, la lutte contre l’immigration irrégulière sur les secteurs les plus touchés par l’augmentation des cambriolages.

L’efficacité de ces dispositifs repose bien sûr sur la mobilisation des commissaires centraux. C’est pourquoi j’ai programmé une première série de réunions avec les commissaires concernés des dix arrondissements qui sont les plus touchés par cette hausse, pour à la fois affiner avec eux le diagnostic sur chaque territoire mais également m’assurer de la bonne mise en œuvre de mes instructions. Il se trouve que je vais faire cette première réunion cet après-midi dans un de ces arrondissements en vous quittant tout à l’heure.

Dans les transports publics, l’essentiel de la hausse de la délinquance est liée à la progression des atteintes aux biens et notamment des vols simples. Depuis le début de l’année, un plan d’action reposant sur l’intervention d’équipes spécialisées et la conduite d’opérations massives aux créneaux horaires les plus sensibles a été initié.

En matière de lutte contre la délinquance itinérante, la priorité que j’ai souhaité, conjointement d’ailleurs avec le Procureur de la République, voir donner à l’action contre les donneurs d’ordre a permis de mettre fin aux agissements de quatre réseaux structurés depuis l’automne. La presse en rend d’ailleurs compte ce matin et d’autres réseaux devraient suivre dans les semaines qui viennent. Après mon déplacement en Roumanie au début du mois d’avril, cette priorité reste plus que jamais d’actualité, avec la coopération de nos collègues de ce pays.

Parallèlement, j’ai souhaité, au début de la saison touristique de printemps, voir renforcée la présence policière sur certains secteurs de la Capitale particulièrement fréquentés, notamment par les touristes. Sept d’entre eux ont fait l’objet ces derniers jours d’un renforcement policier dans une logique d’occupation du terrain, mais également – éventuellement avec des personnels en civil qui se voir moins et pour cause – d’interpellation en flagrant délit.

Les contacts avec les directeurs des principaux sites touristiques concernés ont été réactivés de manière à ce que les opérations conduites le soient en concertation pour une plus grande efficacité.

Sur les deux derniers week-ends, ces opérations ont donné de très bons résultats, en particulier dans le secteur Louvre Palais-Royal, et ceux qui fréquentent d’ailleurs ces lieux ont pu le constater eux-mêmes. Elles seront bien sûr poursuivies avec détermination.

Vous le constatez, Monsieur le Conseiller, la stratégie mise en œuvre à Paris vise de manière méthodique et résolue à prendre les mesures opérationnelles de nature à réagir avec rapidité, à contenir d’abord et puis à inverser certaines tendances, tout en accroissant encore les bons résultats enregistrés par ailleurs, notamment en matière de délinquance violente contre les personnes.

D’ici là fin du mois de mai, je commencerai un nouveau cycle de réunions d’évaluation en commissariats, réunions qui seront l’occasion d’échanger avec les maires concernés sur la tendance dans leur arrondissement et d’évaluer les résultats obtenus. Je sais qu’un certain nombre de réunions sont déjà fixées avec un certain nombre de maires présents dans cette salle.

Voilà, Monsieur le Maire, Monsieur le Conseiller, les indications que je voulais vous donner, mais je suis prêt à en faire l’évaluation régulièrement au sein de cette Assemblée.

Publicités
À propos

Conseiller de Paris, délégué auprès du Maire du XVIème arrondissement, chargé des affaires européennes et internationales, Vice-Président du Groupe UDI-MoDem au Conseil de Paris, Vice-Président du Groupe UDI à la Métropole du Grand Paris

Publié dans Récentes interventions au Conseil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Twitter : Alternative_16e

Rejoignez 1 573 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :