Rythmes scolaires à Paris : il est urgent de remédier au ras le bol général ! #UDIconseilParis #RythmesScolaires

Conseil de Paris

Séance des 14 et 15 octobre 2013

 

Intervention de M. Eric HELARD

 

DASCO 184 Communication sur la rentrée scolaire

 

 

Mes chers collègues,

Monsieur le Maire,

 

De toutes parts des réclamations vous parviennent, cinq Directeurs et Directrices d’écoles du 6ème arrondissement allant jusqu’à vous livrer leurs témoignages relatifs à l’insécurité, la désorganisation ou le mal-être d’enfants « déboussolés »[1], soit autant de préoccupations légitimes relatant une situation intenable à laquelle il est urgent de remédier !

 

Les personnels des écoles maternelles ont ainsi vu leur statut redéfini, par le biais d’une consécration de leur rôle de maillon au sein de la chaîne d’encadrement des activités périscolaires, sans qu’il leur soit accordé un plan de formation digne de ce nom, comme me le rappelait récemment l’un d’entre eux dans le 16ème arrondissement ! Un ou deux jours tout au plus, et la mise à disposition de mallettes pédagogiques pour apprendre deux ou trois toursalors même que 20% des ASEM[2] ne sont pas titulaires du CAP Petite Enfance…

C’est pourquoi le groupe UDI demande que ces agents se voient dispenser une véritable formation au long terme, -leur permettant d’aborder leurs nouvelles fonctions sereinement-, et dont le contenu, la durée et la stratégie de montée en compétence seront divulgués à l’ensemble des conseillers de Paris.

 

Quant aux vacataires chargés de l’animation périscolaire, seuls 50% ont validé leur Bafa, tandis que « 30% sont en cours de validation et que 20% ne l’ont pas encore », de l’aveu même de la municipalité. Aussi le groupe UDI appelle de ses vœux une intensification du rythme de formation et souhaite que les critères présidant au recrutement de personnels dans le cadre de l’ARE soient clarifiés, et le profil des animateurs communiqué.

 

Il semble indispensable d’organiser, sans plus attendre, des réunions dans chaque école, conviant les parents d’élèves à découvrir tant les ateliers proposés que les animateurs ou les personnels associatifs qui en ont la charge, autour du REV[3], du Directeur d’école, des enseignants et des ASEM le cas échéant.

 

Enfin, face à l’indifférenciation des lieux et à la perte de repères spatio-temporels qui en découle pour les écoliers parisiens, l’assurance de leur sécurité doit être renforcée au travers de l’élaboration d’une liste officielle, qualitative et nominative, au sein de chaque école, détaillant les personnels autorisés à pénétrer dans l’établissement scolaire et ayant compétence à agir auprès des enfants. Cette liste devra être clairement affichée à l’entrée de chaque école et remise à la fois au REV, au Directeur ainsi qu’aux enseignants, mais également aux parents d’élèves, de sorte que les dysfonctionnements organisationnels relevés dans certaines écoles ne puissent nuire à l’intégrité et à la sécurité des enfants. L’école ne doit pas être ouverte aux quatre vents, elle doit restée sanctuarisée !

Le dispositif que je propose vise à pallier la riposte approximative et très insuffisante de la Ville consistant à décharger de l’encadrement des enfants « quelque 184 responsables de points d’accueil », qui devraient « être affectés aux sorties à 16h30 et 18h »… et faire preuve d’ubiquité pour desservir les quelque 662 écoles concernées…

 

Enfin Monsieur le Maire, l’inquiétude latente et les écueils nombreux peinent à être apaisés par les annonces en demi-teintes du gouvernement qui tend à confondre pérennisation et prolongation[4], ou caisses de l’Etat et ressources propres des collectivités.

Vous n’échappez pas à cette fâcheuse manie de renvoyer sur le terrain ce qui devrait être résolu par de plus hautes instances. Nos vœux vous donnent l’occasion d’y obvier. Approuvez les !

 

Je vous remercie.

 


[1] Dans une lettre adressée au maire de Paris

[2] Agent spécialisé des écoles maternelles

[3] Responsable Educatif Ville

[4] le fonds d’amorçage versé en 2013 pour les communes appliquant la réforme ARE dès la rentrée 2013 sera prolongé en 2014 pour les autres communes.

Publicités
À propos

Conseiller de Paris, délégué auprès du Maire du XVIème arrondissement, chargé des affaires européennes et internationales, Vice-Président du Groupe UDI-MoDem au Conseil de Paris, Vice-Président du Groupe UDI à la Métropole du Grand Paris

Publié dans Récentes interventions au Conseil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Twitter : Alternative_16e

Rejoignez 1 573 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :