Hommage aux victimes de l’attentat perpétré à la Préfecture de Police : « Opposons à la haine qui tue et à la radicalisation qui corrompt, la force des vertus républicaines. »

✅ Conseil de Paris Mardi 12 novembre 2019

🎙 Intervention d’Eric Helard vice-président du groupe UDI-MoDem au Conseil de Paris

Madame la Maire, Monsieur le Préfet, mes chers Collègues,

 

C’est avec stupeur que nous avons appris, en pleine séance du Conseil de Paris, le mois dernier, la terrible attaque commise dans l’enceinte de la Préfecture de Police, et que nous avons suivi, horrifiés, le bilan s’alourdir d’heures en heures.

 

Une nouvelle fois, la France a été attaquée en son cœur, à Paris, à seulement quelques pas de notre assemblée, dans les bureaux de la Direction du Renseignement, au sein même d’un symbole ô combien puissant de nos institutions républicaines.

 

Une nouvelle fois, Paris se retrouve meurtrie par l’acte terroriste d’un homme imprégné d’une idéologie islamiste dévoyée, une fois encore Paris plongée dans la stupeur et l’incompréhension pour ces sept longues minutes d’impensable qui ont suffi à arracher à la vie 4 policiers en ce malheureux jeudi 3 octobre 2019.

 

Nous sommes rassemblés pour honorer la mémoire de femmes et d’hommes, des policiers, tombés sous les coups de la haine et de la folie.

 

Des zones d’ombres demeurent sur cette attaque ; une commission d’enquête parlementaire est en cours et les juges d’instruction devront préciser les motivations de l’assaillant. L’heure n’est donc pas au bilan mais bien au recueillement.

 

Et à la veille de l’anniversaire des terribles attentats du 13 novembre 2015, l’hommage qui nous réunit prend une force toute particulière. La guerre contre le fanatisme et les forces de l’obscurantisme est hélas bien loin d’être terminée.

 

Permettez-moi, au nom du groupe UDI-MoDem, de rendre hommage aux victimes qui ont péri dans ce terrible drame :

– à Damien ERNEST, major responsable d’une unité au sein de la DRPP ;

– à Anthony LANCELOT, gardien de la paix ;

– à Brice LE MESCAM, adjoint administratif ;

-à Aurélia TRIFIRO, gardienne de la paix ;

– Toutes nos pensées vont également à la 5ème victime, qui a été grièvement blessée.

 

Permettez-nous, Monsieur le Préfet, de nous associer à la tristesse, à la douleur et à la consternation partagées par l’ensemble de votre administration, ainsi qu’à celles des familles des victimes, auxquelles nous adressons bien sûr toute notre solidarité.

 

Nous faisons bloc avec les forces de l’ordre, les fonctionnaires et les serviteurs de l’état en saluant leur engagement, leur dévouement et leur professionnalisme.

 

Ayons également des pensées de gratitude pour les agents de la Préfecture de Police qui ont su réagir avec sang-froid et saluons particulièrement le courage de ce jeune gardien de la paix qui a fait preuve d’une maîtrise extraordinaire en neutralisant l’assaillant après les sommations requises .

 

Plus que jamais, il faut faire de ce drame un sursaut collectif, un appel à travailler ensemble pour bâtir une société de vigilance comme l’a très justement dit le Président de la République Emmanuel Macron dans la cour de la Préfecture de police.

 

Œuvrons, tous ensemble, Ville de Paris, Préfecture de Police, Etat, main dans la main, au service de la sécurité des Parisiens et de tous les Français.

Oui, œuvrons tous ensemble et opposons à la haine qui tue et à la radicalisation qui corrompt, la force des vertus républicaines.

 

Je vous remercie.

 

À propos

Délégué départemental de la Fédération UDI de Paris, Conseiller de Paris, délégué auprès du Maire du XVIème arrondissement, chargé des affaires européennes et internationales, Vice-Président du Groupe UDI-MoDem au Conseil de Paris, Vice-Président du Groupe UDI à la Métropole du Grand Paris

Publié dans COUPS DE COEUR, COUP DE GUEULE
%d blogueurs aiment cette page :